Reprise le 11 Mai : motion commune FO-CGT et bilan des CHSCT !

Publié le

Reprise le 11 Mai : motion commune FO-CGT et bilan des CHSCT !

Vous trouverez, en pièce-jointe PDF de cet article, la déclaration commune adoptée le 7 mai 2020 par des enseignants, des AESH et des personnels territoriaux avec notamment la C.G.T Educ'action de Haute-Loire et l'Union départementale Force-Ouvrière 43 :

RAPIDE BILAN des différents CHSCT :

Retrouvez en cliquant ici notre déclaration commune au CHSCT départemental de Haute-Loire du 7 mai 2020

Suite aux différents CHSCT (ministériel, académique et départemental du 7 mai), le représentant du Ministre, le Recteur et l'Inspectrice académique assurent "qu'il n'y aura pas de pressions pour ouvrir les écoles si les personnels considèrent que les conditions ne sont pas réunies".

enlightened Dès lors nous invitons en intersyndicale :

  • les personnels à se réunir dans leurs écoles 
  • à faire une liste de tous les problèmes rencontrées incompatibles avec l'application du protocole sanitaire
  • à l'adresser aux IEN
  • à contacter vos délégués syndicaux

enlightened Réouverture le 11 mai et après : vous considérez que les conditions ne sont pas réunies ou ne peuvent pas être réunies, que vous ne disposez pas des équipements de protections individuels, que les gestes barrières ne peuvent pas être respectés... 

Nous vous invitons à consulter ici notre dossier complet pour faire appliquer vos droits et vous mettre en sécurité

enlightened Les tests généralisés : toujours pas de tests de prévus...
Nous en exigeons pour les élèves comme pour les personnels !

Nous vous invitons à signer notre pétition intersyndicale en cliquant ici
 

enlightened Garde d'enfant : vous pouvez, si c'est votre choix, garder vos enfants jusqu'au 2 juin et poursuivre votre activité en télétravail. 
Vous devez simplement le signaler à votre supérieur hiérarchique.
Votre salaire est maintenu intégralement.

enlightened Personnels à risques ou accompagnants de personnels à risques : les personnels à risques ou qui vivent avec une personne à risque doivent faire établir par leur médecin traitant un certificat médical (il n'est pas nécessaire que figure l'affection de la personne à risque qui relève du secret médical).

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article