Mobilisation des AESH devant l'inspection académique du Puy-en-Velay

Publié le

Mobilisation des AESH devant l'inspection académique du Puy-en-Velay

Depuis plusieurs semaines, le gouvernement mène une opération de communication intitulée "concertation nationale sur l'Ecole inclusive" et doit rendre ses conclusions la semaine prochaine.            
Le ministère prétend vouloir "rendre attractif le métier d'AESH et lui donner des perspectives d'avenir" mais il ne propose aucune mesure concrète pour y arriver. Au contraire, celui-ci semble s'orienter vers davantage de dégradation des conditions d'emploi des AESH.        
Quant à cette concertation, celle-ci n'est en fait que de l'affichage : il n'y a aucun véritable dialogue social : les AESH restent les oubliés du système éducatif !

Loin de "déprécariser" et de faire avancer les droits des AESH, les mesures envisagées accentueront la précarité :

  • les AESH exigent une véritable reconnaissance de leur métier, pas d'être une variable d'ajustement du ministère !
  • les AESH veulent un salaire meilleur, pas un second employeur !
  • les AESH exigent une un statut de fonctionnaire et une titularisation de tous les personnels, pas de nouveaux contrats précaires !
  • les AESH veulent enfin des actes et non des paroles !

Le début de notre mobilisation a obligé le ministère à faire quelques premières concessions notamment sur les contrats de 3 ans et le rétablissement de l'indemnité CSG mais encore une fois aucune avancée pour les personnels ne sera gagnée sans notre mobilisation collective et unitaire.

Nous travailleuses et travailleurs de l'Education il est temps de leur faire entendre la voix des "oubliés", de celles et ceux qui changent la vie de milliers d'enfants bien loin des bureaux de la rue de Grenelle, de celles et ceux, invisibles à leurs yeux, qui prouvent désormais que l'invisible est parfois le plus redoutable !

Publié dans 1er Degré, SDEN43

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article